Musique moléculaire

2001, solution buvable contenant de la protéine ATP6 de tournesol en haute dilution

« Les protéines sont constituées d’un ensemble d’acides aminés, chacun émettant une onde de nature quantique appelée par Joël Sternheimer «onde d’échelle». Les vingt acides aminés existants ayant tous une «vibration» particulière, on obtient donc une véritable partition jouée à une échelle moléculaire dont les fréquences peuvent être transposées en notes musicales. La mélodie ainsi obtenue stimule la synthèse de cette même protéine lorsque la musique est jouée à l’organisme dont elle est issue, développant par conséquent l’effet de cette molécule sur celui-ci.
Pendant ses recherches, Joël Sternheimer a aussi remarqué que l’harmonie de ces musiques protéiques pouvait parfois croiser le répertoire humain. C’est le cas notamment de La Chanson Des Pommes (une chanson japonaise très populaire de l’après-guerre), Love Me Tender ou 0 Sole Mio. Le passage titre de cette napoletanea composée par Di Capua et chantée entre autres par Tino Rossi, Dalida, Mario Lanza, Pavarrotti, correspond à la musique de la protéine ATP 6 du tournesol responsable en partie de la production de l’ATP et ayant donc un rôle fondamental dans la photosynthèse de cette plante.
Dans un certain souci de réciprocité de cette découverte, le projet consiste donc à faire boire une musique populaire à l’échelle moléculaire sous la forme d’une solution protéique hautement diluée. » 
Laurent Duthion 2001

Vue lors de l'exposition à la Galerie du Dourve, 2001.

Vue lors de l'exposition Symétrie de dilatation à la Galerie du Dourven

 

production : La Galerie du Dourven sous la direction de Didier Lamandé
expositions : Symétrie de dilatation - 2001, Ondes et partition - 2002, Surexposition - 2007

voir aussi : La forme d'une odeur, Approximation sagittaire, Je suis quantique par nature

<<< sommaire

© Laurent Duthion 2013, crédit photo: Laurent Duthion