Le repas du renard volant

2018, circonstance culinaire, environ 800 préparations pour 130 invités

L’expression « flying fox » désigne en anglais ce que l’on appelle les roussettes, à savoir des chauves-souris de grandes tailles ayant une tête proche de celle d'un lémurien. Le repas du renard volant est une circonstance culinaire directement inspirée par le régime alimentaire du Pteropus vampyrus, connu comme étant le plus grand chiroptère vivant, ayant une envergure de 1,70m pour un poids de 1,5kg. De part ses dimensions et son esthétique, l’animal a été associé au conte suceur de sang dont pourtant il ne partage aucune habitude alimentaire. La roussette de Malaisie se nourrit exclusivement de fruits, de fleurs et de leur nectar, et d’insectes n’étant que les victimes collatérales de cette diététique. Le repas du renard volant utilisant uniquement ces ingrédients a eu lieu dans la galerie 17eme du Musée des Beaux-Arts de Rennes, le 4 avril 2018. Environ 130 invités complétaient l’œuvre.

Une diététique de la chauve-souris appliquée aux humains.

introduction à l'oeuvre sous forme d'un discours de Laurent Duthion dans une ambiance claire-obscure (photo: Alma Oskouei)

(photo : Alma Oskouei)

(photo: Alma Oskouei)

détail d'une préparation

détail d'une préparation

(photo : Alma Oskouei)

 

production : Musée des Beaux-Arts de Rennes
exposition : Sculpter - 2018

voir aussi : Présence Vulturine, Epifanija Delna, Impatience White

collaboration et assistance: Alma Oskouei, Estelle K. Nerestan
liens : ...

<<< sommaire

© Laurent Duthion 2018, crédit photo: Laurent Duthion sauf indication contraire